Français    Search

Articles and other major writings - R

RAANAN Beatrix, « Le souffle et le texte : deux approches formelles convergentes dans N'Shima de Iannis Xenakis », in SOLOMOS Makis (éd.), Présences de Iannis Xenakis, Paris, CDMC, 2001, p. 173-178.

Analyse du rôle du souffle dans N'Shima. à la fois au niveau de la microstructure (facture des textures) et de la macrostructure (élaboration des phonèmes hébreux confiés aux chanteuses de la pièce).

RAANAN Ruth Béatrix, N'Shima de Iannis Xenakis : composition avec le souffle. Analyse de l'œuvre, mémoire de D.E.A., Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales/Université Paris IV/IRCAM, 1998, 135p.

Etude détaillée de N'Shima quant au traitement de la voix dans son rapport avec le texte, le jeu instrumental, les textures issus des mouvements browniens, la fonction articulatoire du souffle et les résonances de musiques traditionnelles.

RACZINSKI Jean-Michel, MARINO Gérard, « New UPIC System Demonstration », ICMC Proceedings, Montreal, 1991, p. 567-570.

Présentation de l'UPIC.

RACZINSKI Jean-Michel, MARINO Gérard, SERRA Marie-Hélène, « CEMAMu Studio Report 1992 », International Computer Music Conference and Festival, Delphi, Center for Contemporary Music Research, 1992, 3p.

Présentation des recherches du CEMAMu.

RAGON Michel, « Xenakis architecte », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 30-36.

Bref article sur l'architecture de Xenakis.

RAHN John, « Iannis Xenakis : Regard, Disregard ; Liberation », Perspectives of New Music vol.39 n°1, 2001, p. 211-214.

Quelques mots sur Xenakis.

REBATET Lucien, Une histoire de la musique, Paris, Robert Laffont, 1985, p. 859-862.

Quelques mots sur Xenakis.

REITH Dirk, « Formalisierte Musik », in Wilfried Gruhn (éd.), Reflexionen über Musik heute, Mainz, Schott's, 1981, p. 75-98.

Analyse détaillée de la stochastique appliquée à Achorripsis et de la logique symbolique de Herma.

RÉMY Claire, « Sons, probabilités, graphismes : le mélange étonnant de Xenakis », Micro-systèmes n°65, 1986, p. 79-82.

Quelques mots sur Xenakis, le CEMAMu, l'UPIC.

RENON Geneviève, « Xenakis' Gifts », p. 263-272.

La dédicataire d'Embellie commente cette pièce ainsi que N'Shima.

RESTAGNO Enzo, « I Oresteia » / « The Oresteia », in « Oresteia » Xenakis, akoulouthia Aischylou / Xenakis' Oresteia, Aeschylus Suite, Athènes, Ergastirio fonitikis Technis kai erevnas, septembre 2005, p. 128-132.

Restagno évoque la représentation à Gibelina et fournit un commentaire général à l'œuvre.

RESTAGNO Enzo, « Prefazione », in Enzo Restagno (éd.), Xenakis, Torino, EDT/Musica, 1988, p. IX-XI.

Brève introduction au livre italien consacré à Xenakis.

RESTAGNO Enzo, « Ricordi di Xenakis », in Alessandro Melchiorre (éd.), Iannis Xenakis. Musicista scienziato architetto, Quaderni di ricerca IRMus 2, Milan, 2006, p. 51-58.

Quelques souvenirs.

RESTAGNO Enzo, « Xenakis e l'ubiquità della musica », in festival Iannis Xenakis, Polytope Roma, Rome, 1994, 4p.

Texte général sur Xenakis.

REVAULT D'ALLONNES Olivier, « Huit mesures de Pithoprakta », L'Arc n°51, 1972, p. 36-40.

Une analyse des mes.52-59 de Pithoprakta où Xenakis emploie pour la première fois le calcul des probabilités.

REVAULT D'ALLONNES Olivier, « Iannis Xenakis », L'Education nov.1968, p. 28-30.

Brève introduction générale à l'œuvre de Xenakis.

REVAULT D'ALLONNES Olivier, La création artistique et les promesses de la liberté, Paris, Klincksieck, 1973, p. 217-260.

Approche esthétique de l'œuvre de Xenakis en rapport avec l'histoire de la musique, le lien musique-sciences, la modernité, la technique, la société.

REVAULT D'ALLONNES Olivier, « Thallein de Xenakis », Inharmoniques n°1, 1986, p. 189-195.

Commentaire descriptif et esthétique de Thallein.

REVAULT D'ALLONNES Olivier, « Xenakis et la modernité », L'Arc n°51, 1972, p. 20-26.

Texte repris dans La création…

REYNOLDS Roger, « Menschliche Intuition und unerbittliches Kalkül. Ein Tribut für Iannis Xenakis », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 46.

Quelques mots sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

REYNOLDS Roger, « Xenakis : …Tireless Renewal at Every Instant, at Every Death… », In memoriam Xenakis, sous la direction de J. Rahn, Perspectives of New Music, vol. 41 n°1, 2003, p. 4-64.

Cet article tente de cerner la philosophie de Xenakis à travers un ensemble de citations choisies. Le tout est classé selon une quinzaine de thèmes tels que : « Philosophie / mort et renaissance », « Art / Musique », « Probabilité / Désordre », etc.

RICHARD Albert, « Iannis Xenakis », Revue Musicale n°257, 1963, p. 7-8.

Un rapprochement entre Xenakis et Bergson.

RICOU Claude, BERNARD Jean-Paul, « On Persephassa and the Percussion of Strasbourg », Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 167-170.

Quelques mots sur la pièce.

RIEDL Josef Anton, « Verwunderung geistegert. Begegnungen mit Iannis Xenakis », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 47-50.

L'auteur évoque ses rencontres avec Xenakis.

RIEUNIER Françoise, « Sur Gmeeoorh », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 240-242.

Un organiste parle de Gmeeoorh.

RIOTTE André, « Quelques réflexions sur la formalisation des structures musicales », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 120-126.

Inclus dans un livre consacré à Xenakis, cet article n'a néanmoins que peu de rapports avec ce dernier.

ROADS Curtis, « Analysis of the Composition ST/10 and the Computer Program Free Stochastic Music by Iannis Xenakis », inédit, 1973.

ROADS Curtis, Microsound, Cambridge (Massachussetts), MIT, 2001, p. 64-68 et passim.

Sur Analogique B et quelques autres sujets concernant la musique électronique et le granulaire.

ROADS Curtis, « Xenakis e la sintesi granulare », in Alessandro Melchiorre (éd.),Iannis Xenakis. Musicista scienziato architetto, Quaderni di ricerca IRMus 2, Milan, 2006, p. 9-38.

Après avoir rappelé le débat autour du granulaire, Roads traite de Gabor, Meyer-Eppler, Moles et Wiener, puis de Xenakis. Ensuite, il mentionne ses propres travaux.

ROBERTS Gwyneth Margaret, Procedures for Analysis of Sound Masses, Ph. D., Indiana University, 1978.

ROGERS Bruce, A user's manual for the stochastic music program, document submitted in fulfillment of the requirements of Z400, University Bloomington, 1972, 67 p.

Analyse du programme ST, en trois chapitres : 1. Naissance de la musique stochastique et introduction de l'ordinateur ; 2. Le programme ST ; 3. Transcription et évaluation des résultats.

ROGERS Bruce, « The Center for Studies in Mathematical and Automated Music, Paris (CEMAMu) », Numus West n°4, 1973, p. 6-10.

ROLLIN Monique, « Un groupe de jeunes à l'écoute de Xenakis », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 264-270.

Les réactions de jeunes à l'audition de Metastaseis.

ROMANOU Katy, « Stochastic Jeux », Musicology, Journal of the Institute of Musicology of the Serbian Academy of Sciences and Arts, no.6, 2006 p. 207-218, www.komunikacija.org.rs/komunikacija/casopisi/muzikologija/VI_6

Sur Xenakis et Debussy.

ROSEN Michael, « An Interview with Sylvio Gualda concerning Psappha », Percussive Notes n°XXVII/4, 1990.

ROSEN Michael, « Terms used in Psappha », Percussive Notes n°LXII/5, 1984, p. 75.

ROSTAND Claude, « Biographie » et « Iannis Xenakis », in Catalogue des éditions Salabert, Paris, 1970, p. 3-6.

Quelques idées générales sur Xenakis.

ROSTAND Claude, « Xenakis », in Claude Rostand, Dictionnaire de la musique contemporaine, Paris, Larousse, 1970, p. 249-252.

Quelques mots sur Xenakis et, entre autres, sur son « tachisme ».

ROZENBERG Maurice, « Musique informatique », Micro-systèmes, janvier-février 1982, p. 107-118.

Quelques mots sur Xenakis, le CEMAMu, l'UPIC.

RUOHOMÄKI J., Ylesiä pürteitä Iannis Xenakisen musiikillisesta ajattulesta metodeista ja teoksista, Helsinki, Université de Helsinki, 1977.

RUSCOL Herbert, The Liberation of Sound. An introduction to Electronic Music, U.S.A., Prentice-Hall International, 1972, p. 154-162, 233-237 et passim.

Remarques générales sur Xenakis et notamment sur ses œuvres électroacoustiques.

 
Top