Français    Search

Articles and other major writings - P

PALAND Ralph, « Diamorphoses /  S.709 », in Iannis Xenakis : Das elektroakustische Werk. Internationales Symposion Musikwissenschaftliches Institut der Universität zu Köln, sous la direction de Ralph Paland, Christoph von Blumröder, Vienne, Verlag der Apfel, 2009, p. 12-13.

Une introduction aux actes du colloque.

PALAND Ralph, « Rhetorik der Abstraktion. Intermediale Evidenzverfahren », in Iannis Xenakis : Das elektroakustische Werk. Internationales Symposion Musikwissenschaftliches Institut der Universität zu Köln, sous la direction de Ralph Paland, Christoph von Blumröder, Vienne, Verlag der Apfel, 2009, p. 99-117.

Sur la relation à l'« abstraction » dans les œuvres électoracoustiques, avec l'exemple de Taurhiphanie.

PANAGOPOULOU Dora, « To Parisi se anavrasmo », in DONTAS Nikos A. (ed), Iannis Xenakis  = supplément du journalI Kathimerini, 2 février 2003, Athènes, p. 14-15.

Xenakis et le contexte parisien des années 1950.

PAPADATOS Joseph, Werkanalyse zu Iannis Xenakis' Jonchaies, Examensarbeit, Düsseldorf, Staatl. Hochschule für Musik, 1985.

PAPAÏOANNOU Johann G., « Die neue griechische Schule : der Weg zur Selbständigkeit », Neue Zeitschrift für Musik n°140, 1979, p. 34-35.

L'auteur situe Xenakis par rapport aux compositeurs grecs contemporains.

PAPAÏOANNOU Iannis G., « Iannis Xenakis » (Iannis Xenakis), in Iannis Xenakis, Athènes, Sygchroni Epochi, 1994, p. 9-36.

Commentaire généraliste sur les concepts du compositeur, sa vie et ses œuvres.

PAPARRIGOPOULOS Kostas, "Divergences and Convergences between Xenakis' and Cage's Indeterminism", in Exarchos Dimitris (ed.), Proceedings of the Xenakis International Symposium, London 1-3 April 2011, www.gold.ac.uk/ccmc/xenakis-international-symposium/programme.

PAPARRIGOPOULOS Kostas, Dytiki kai Anatoliki proseggisi tou Tuchaiou sti moussiki ton Ianni Xenaki kai John Cage tis dekaeties 1950-1960 [Approche occidentale et orientale du hasard dans la musique de Iannis Xenakis et John Cage, pendant les décennies 1950-60], thèse de doctorat, Athènes, Ethniko kai Kapodistriako Penepistimio Athinon, 2008, 302 p.

The present work is a comparative study of  the use of chance in Xenakis' and Cage's music.This study is carried out through the prisme of a distinction between  "Western", scientific, and "Eastern", zen buddhist, approach of chance, evident in the two composers' musical works and theoretical texts. The first part of this work deals with the relation between chance and music, as well as with the dipole East - West . The second part examines Cage's eastern approach of chance, while the third part Xenakis' western one. (. Paparrigopoulos)

PAPARRIGOPOULOS Kostas, Les formalisations dans la musique de Iannis Xenakis, mémoire de maîtrise, Université Paris 8, 1997, 82 p.

Introduction à certaines des formalisations proposées par Xenakis.

PAPARRIGOPOULOS Kostas, « Xenakis et le passage vers l'universel », Musicology Journal of Institute of Musicology of the Serbien Academy of Sciences and Arts, 8, 2008, p. 65-76, http://www.komunikacija.org.rs/komunikacija/casopisi/muzikologija/VIII_8. En grec: Kostas Paparrigopoulos, « O Xenakis kai to perasma stin pagkosmiotita », Poliphonia, 12, Athens, 2008, p. 86-98.

Sur la période pre-Metastaseis de Xenakis.

PAPARRIGOPOULOS Kostas, « Western and eastern approach of chance in the music of Xenakis and Cage. Theses and contra-thesis », in Georgaki Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 346-349. Article sélectionné : www.iannis-xenakis.org/fxe/actus/symposium.html

PAPE Gerard, « Iannis Xenakis and the "Real" of Musical Composition », in Harley James (ed.), In memoriam Iannis Xenakis = Computer Music Journal vol. 26 n°1, Cambridge (Massachussetts), MIT, 2002, p. 16-21.

L'auteur évoque l'influence de Xenakis sur lui-même.

PAPE Gerard, « Interpreting Xenakis' Electro-Acoustic Music : La Légende d'Eer », Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 369-372.

Sur la diffusion de la pièce.

PAPE Gerard, « Some Musical Possibilities of the New UPIC System », International Computer Music Conference and Festival, Delphi, Center for Contemporary Music Research, 1992, 5p.

Sur l'UPIC.

PAPE Gerard, « Studio Report-Les Ateliers UPIC 1992 », International Computer Music Conference and Festival, Delphi, Center for Contemporary Music Research, 1992, 3p.

Sur les Ateliers UPIC.

PAPE Gerard, « Xenakis and Time », in Iannis Xenakis : Das elektroakustische Werk. Internationales Symposion Musikwissenschaftliches Institut der Universität zu Köln, sous la direction de Ralph Paland, Christoph von Blumröder, Vienne, Verlag der Apfel, 2009, p.  35-40.

Une introduction générale au sujet.

PAPE Gérard, « Xenakis e il tempo », in Alessandro Melchiorre (éd.), Iannis Xenakis. Musicista scienziato architetto, Quaderni di ricerca IRMus 2, Milan, 2006, p. 195-204.

PAPE Gerard, « Zwischen Ordnung und Unordnung », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 21-22.

Quelques idées générales sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

PAPOUTSOPOULOS Nikos, « To Polytopo ton Mykinon tou Ianni Xenaki » (Le Polytope de Mycènes de Iannis Xenakis), Sima n°7, Athènes, 1992, p. 46-47.

Sur la musique et le spectacle du Polytope de Mycènes.

PARASKEVAIDIS Graciela, « Reinkarnation des Aristoxenos », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 20.

Quelques lignes sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

PARDO Carmen, « Del poema al gesto electrónico total: una continuidad en transformación », Massilia, Anuario de estudios LeCorbusierianos, Barcelona, Edición Fundación Caja de Arquitectos, 2000, p. 194-202.

Ce texte interroge la notion de « poème électronique » et de « geste électronique total » à travers les rapports entre LeCorbusier et Xenakis au niveau conceptuel.

PARDO Carmen, « El sonido cinemático: Iannis Xenakis », in B. Lol (éd.), Campos interdisciplinares de la Musicología, Madrid, Sociedad Española de Musicología, 2001, p. 733-743.

Cet article développe la convergence des arts de la vue et de l'ouïe à travers les rapports de la musique et de l'architecture chez Xenakis.

PARDO Carmen, « Les modes du sommeil. La métaphore chez Xenakis », in SOLOMOS Makis (éd.), Iannis Xenakis, Gérard Grisey. La métaphore lumineuse, Paris, L'Harmattan, 2003, p. 169-180.

A propos du rôle de la métaphore chez Xenakis. L'auteur prend en exemple La légende d'Eer (et le Diatope).

PARDO Carmen, « Le rôle de l'abstraction chez Iannis Xenakis », in SOLOMOS Makis (éd.), Présences de Iannis Xenakis, Paris, CDMC, 2001, p. 107-112.

Définissant l'abstraction chez Xenakis comme le désir d'unifier plusieurs domaines, l'auteur suggère que Xenakis obtient cette unité sans sacrifier les différences.

PARROCHIA Daniel, Philosophie et musique contemporaine, Seyssel, Champ Vallon, 2006, p. 95-108.

Sur le premier parcours de Xenakis.

PATKOWSKI Jósef, « Uwagi o technice kompozytorskiej Iannisa Xenakisa », Horyzonty Muzyki n°1, 1962, p. 27,1-27,3.

PECK Robert W., « Toward an Interpretation of Xenakis's Nomos Alpha », In memoriam Xenakis, sous la direction de J. Rahn, Perspectives of New Music, vol. 41 n°1, 2003, p. 66-118.

Une analyse de Nomos alpha orientée vers son interprétation.

PESTALOZZA Luigi, « Xenakis, oltre la stocastica il possibile altro musicale », in Alessandro Melchiorre (éd.), Iannis Xenakis. Musicista scienziato architetto, Quaderni di ricerca IRMus 2, Milan, 2006, p. 205-232.

PHILIPPOT Michel, « La certitude et la foi », La Revue Musicale n°257, 1963, p. 13-22.

Texte essentiellement consacré aux rapports musique-mathématiques.

PHILIPPOT Michel, « Iannis Xenakis ou la poésie des modèles », Options déc.1973, p. 46-49.

Comment Xenakis applique en musique des « modèles » dérivés d'autres domaines.

PHILIPPOT Michel, « Vingt ans avant, vingt ans après », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 93-111.

Le compositeur et ami de longue date de Xenakis aborde des sujets très variés.

PHILIPPOt Michel, « Xenakis », in The New Grove Dictionary of Music and Musicians, tome 20, London, 1980, p. 559-561.

Sur l'itinéraire et les théories de Xenakis.

PIENCIKOWSKI Robert, « Inscriptions : Ligeti–Xenakis–Boulez », in Jean-Louis Leleu, Pascal Decroupet (éd.), Techniques d'écriture et enjeux esthétiques, Genève, Contrechamps, 2006, p. 95-108.

L'auteur, spécialiste de Boulez, perpétue la polémique engagée par Xenakis dans « La crise de la musique sérielle » plus de cinquante après…

PIERRET Marc, Entretiens avec Pierre Schaeffer, Paris, Pierre Belfond, 1969, p. 22-23 et 81

Quelques mots sur Xenakis et sur Bohor.

PINGAUD Bernard, « Une démarche rigoureuse », l'Arc n°51, 1972, p. 1-2.

Brève introduction au numéro de la revue Arc consacré à Xenakis.

PLATZ Robert HP, « Unvergleichliche Wucht. Iannis Xenakis », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 61.

Quelques mots sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

POPPER Frank, Art, action et participation. L'artiste et la créativité aujourd'hui, Paris, Klincksieck, 1980, p. 157-158 et passim.

Quelques remarques générales.

POTTER Garn Morton, The role of chance in contemporary music, Ph. D., Indiana University, 1971, 178p.

PRIEBERG Fred K., « Yannis Xenakis », Lexikon der Neuen Musik, Freiburg, Alber, 1958.

PRINCIPE Quirino, « Xenakis, Kavafis, Seferis », in Alessandro Melchiorre (éd.),Iannis Xenakis. Musicista scienziato architetto, Quaderni di ricerca IRMus 2, Milan, 2006, p. 119-128.

« Problèmes d'interprétation :Psappha », Percussions n°17, nov. 1991, p. 9-11 et n°20, févr.1992, p. 9-13.

Des interprètes parlent de Psappha.

« Programme et analyses des œuvres interprétées durant la journée Xenakis du 26 octobre 1968 », Revue Musicale n°265-266, 1969, p. 43-50.

Quelques mots sur chaque œuvre.

PROST Christine, « Nuits. Première transposition de la démarche de Iannis Xenakis du domaine instrumental au domaine vocal », Analyse Musicale n°15, 1989, p. 64-70.

Analyse de Nuits centrée surtout sur les sonorités.

PROST Christine, « Sur l'Orestie », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 279-282.

A propos de l'expérience de l'Orestie.

PROVOST Serge, « Editorial », in Provost Serge (éd.), Espace Xenakis = Circuits vol.5 n°2, 1994, p. 5-7

Introduction au numéro de la revue consacré à Xenakis.

PROVOST Serge, « Lire Xenakis », Circuits vol.5 n°2, 1994, p. 69-75.

Sur les écrits de Xenakis et plus particulièrement sur Kéleütha.

POUSSEUR Henri, « Ikarus auf der Ekliptik », Iannis Xenakis = MusikTexte n°90, Köln, 2001, p. 47-52.

Sur le rapport de la musique de Pousseur avec des thèmes xenakiens.

 
Top