English    Rechercher

Monographie - S

SCHMIDT Christoph, Komposition und Spiel. Zu Iannis Xenakis, Köln, Verl. Schewe (Berliner Musik Studien Bd. 4), 1995, 288p.

Issu d’une thèse de doctorat soutenue en 1993, ce travail traite des œuvres de Xenakis utilisant la théorie des jeux : Duel, Stratégie et Linaia-Agon. L'étude est très détaillée et comprend sept chapitres : 1) sur la théorie mathématique des jeux ; 2) analyse de Duel ; 3) analyse de Linaia-Agon ; 4) étude de la notion xenakienne de « musique hétéronome » ; 5) analyse de Stratégie ; 6) « La composition hétéronome comme jeu » ; 7) « Les jeux musicaux comme art ».

SLÁVIK Andrej, X. Tre etyder över ett tema av Iannis Xenakis (1922–2001) [X. Three études over a theme by Iannis Xenakis (1922–2001)], PhD thesis, Göteborg, Göteborg University, 2011, 321+145 p. (http://hdl.handle.net/2077/26355).

SOLOMOS Makis (Gérassimos), À propos des premières œuvres (1953-69) de I. Xenakis. Pour une approche historique de l'émergence du phénomène du son, thèse de doctorat, Paris, Université de Paris IV, 1993, 675p.

Travail composé de trois grandes parties. La première, de nature théorique, étudie l’émergence du son chez Xenakis (et chez ses contemporains), tout en abordant les questions de la technicisation de la musique et celle du geste. La seconde partie, basée sur les œuvres composées par Xenakis dans les années 1950-60, étudie le devenir de chacune des dimensions classiques du son (hauteur, rythme, registre, intensité, espace, timbre), puis leur fusion dans des entités globales, nommées sonorités —l’auteur décompose toutes les œuvres du corpus en trois sonorités : « sons glissés », « sons » statiques » et « sons ponctuels ». La dernière partie analyse en détail quatre œuvres : Pithoprakta, Nomos alpha, Nuits et Persephassa.

SOLOMOS Makis, Iannis Xenakis, Mercuès, P. O. Editions, 1996, 176p. Nouvelle édition en ligne : 2004 : www.univ-montp3.fr/~solomos/lintro.html

Ce livre étudie, dans une première partie, la trajectoire de Xenakis, qu'il décompose en trois temps : des œuvres antérieures à Metastaseis jusqu'à Musiques formelles, de la théorie des groupes jusqu'aux arborescences et depuis les cribles jusqu'en 1996. Dans une seconde partie, plus théorique, il opère une approche distancée et générale de l'« univers xenakien » à travers : a) l’étude de la vision du monde sous-jacente ; b) le concept de « sonorité » ; c) le concept de « geste » (opposé à la sonorité).

SOLOMOS Makis, IannhV XenakhV. To sumpan enoV idiotupou dhmiourgou [Iannis Xenakis. L’univers d’un créateur original], Athènes, Alexandreia,  2008, 399 p.Ιάννης Ξενάκης. Ο αρχικός δημιουργός του σύμπαντος

Le début  du livre repend le livre français de 1996, en le mettant à jour (chapitres : « L’épopée » ; « L’utopie » ; « Intériorisation » ; « Vision du monde » ; « Sonorité » ; « Geste »). Suivent 8 articles publiés ou inédits, qui abordent des questions variées (analytiques, historiques, esthétiques) : « Théorie et pratique. Analyser la musique de Xenakis » ; « Du projet bartókien au son » ; « À propos des dernières œuvres » ; « Les cribles de Nomos alpha et la question des écarts » ; « La première musique électroacoustique » ; « Le Diatope et La Légende d’Eer » ; « D’un Xenakis à l’autre » ; « Sculpter le son ». Le livre se conclut avec une bibliographie et une liste des œuvres où il est proposé une interprétation de leurs titres.

SOLOMOS Makis (éd.), Iannis Xenakis, Gérard Grisey. La métaphore lumineuse, Paris, L’Harmattan, 2003, p. 149-254.

Cf. les articles de Jérôme Baillet, Agostino Di Scipio, Rudolf Frisius, Carmen Pardo, Anne Sédès, Makis Solomos, Georges Zervos.

SOLOMOS Makis (ed.),Présences de / Presences of Iannis Xenakis, Paris, CDMC, 2001, 268p.

Cf. les articles de L. Arsenault, A. Bello, S. Bertocchi, J. Caullier, F. Delalande et E. Gayou, A. Di Scipio, E. Flint, B. Gibson, M. Guillot, J. Harley, J.L. Hervé, P. Hoffmann, M. Iliescu, A. Lai, C. Limá, R. Mandolini, P. Oswalt, C. Pardo, B. Raanan, H. Santana, E. Sikiaridi, M. Solomos, R. Squibbs, S. Sterken. Comprend également une bibliographie commentée détaillée des écrits de/sur Xenakis.

SQUIBBS Ronald J., An analytical Approach to the Music of Iannis Xenakis : Issues in the Recent Music, Ph. D., Yale University, 1996, 211p.

Cette thèse se propose : 1) de classifier les « textures » xenakiennes ; 2) de spécifier des divisions structurelles en accord avec ces textures ainsi qu'avec les transformations d'intensité, de densité, de hauteur et de timbre ; 3) d'étudier les structures temporelles hors-temps et en-temps ; 4) d'identifier des principes généraux dans la structure des œuvres instrumentales et électroacoustiques qui sont étudiées.

STERKEN  Sven, Iannis Xenakis, ingénieur et architecte. Une analyse thématique de l’œuvre, suivie d’un inventaire critique de la collaboration avec Le Corbusier, des projets architecturaux et des installations réalisées dans le domaine du multimédia, thèse de doctorat, Université de Gent, 2004, 559 p.

Un travail très abouti sur l’architecture de Xenakis, par un auteur qui eut accès aux archives au moment de leur démanagement vers la Bibliothèque nationale de France. Cette thèse est composé de trois grandes parties : 1. Analyse thématique : l’atelier de Le Corbusier, notion d’architecture « volumétrique », réflexion sur les polytopes, analyse des relations architecture-musique, question de la « morphologie générale » ; 2. Index critique des projets architectures ; 3. Nombreuses annexes.

 
Haut de page