English    Rechercher

Monographie - G

GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, 387 p. Sélection des articles in http://www.iannis-xenakis.org.

Articles de : Christina Anagnostopoulou (et Chris Share, Darrell Conklin), Antonios Antonopoulos, Anne-Sylvie Barthel-Calvet, Minas Borboudakis, Séverine Bridoux-Michel, Frederick Carrilho (et Jonatas Manzolli, Adolfo Maia), Ilias Chrissochoidis (et Stavros Chouliaras, Christos Mitsakis), Pierre Couprie, Agostino Di Scipio, Mikhail Doubov, Dimitris Exarchos, Elena Ferapontova, Sotiris Fotopoulos, Anastasia Georgaki, Benoît Gibson, Leontios Hadjileontiadis, James Harley, Joris de Henau, Boris Hofmann, Mihu Iliescu, Konstantinos Kakavelakis, Dimitris Lekkas, Sander van Maas, Fotis Mousoulides, Chris Murray, Kostas Paparrigopoulos, Helena Santana (et Rosario Santana), Stephan Schaub, Andrej Slavik, Benny Sluchin, Makis Solomos, Haralambos Spyridis, Ronald Squibbs, Markos Tsetsos, Kostas Tsougras, Charles W. Turner, Evaggelia Vagopoulou, Kathleen Wong (et Kevin Jones), Katrin Zenz (et Kostas Theodorakos), Athanasios Zervas, Giorgos Zervos.

GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, 416p.

Un hommage à Xenakis : ce livre contient 48 brefs écrits (cf. les articles de G. Amy, Cl. Barnes, J. Barraud, J. Batigne, N. Beecroft, J.Y. et D. Bosseur, M.F. Bucquet, R. de Candé, G. Casado, A. de Chambure, E. Chojnacka, M. Couraud, X. Darasse, G. Dmitriev, P. Dusapin et H. Halbreich, G. von Eller, R. Fajond, M. Fleuret, E. Fulchignoni, D. Gill, S. Gualda, Cl. Helffer, B. Jacobson, M. Kendergi, M. Kundera, J. Lacouture, J. Leber, L. Leprince-Ringuet, M. Leroux, J. Maceda, F.B. Mâche, N. Matossian, O. Messiaen, A. Meunier, J. Miermont, I. Monighetti, S. Ozawa, M. Philippot, Ch. Prost, M. Ragon, F. Rieunier, A. Riotte, M. Rollin, P. Schaeffer, C. Taranu, G. Tremblay et J. Vriend). On y trouvera aussi une biographie résumée, une liste des distinctions reçues par Xenakis et une liste des villes où ont été créées ses œuvres.

GIBSON Benoît, Théorie et pratique dans la musique de Iannis Xenakis : à propos du montage, thèse de doctorat, Paris, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 2003, 375p.

Ce travail montre, à l’aide d’analyses musicales précises et détaillées que Xenakis a souvent pratiqué le « montage », c’est-à-dire la réutilisation de matériaux de ses propres œuvres, en les transformant selon plusieurs procédés : montage proprement dit, manipulations (sons à l’envers, séquençage, mixage, micromontage) et traitements. Le travail est précédé d’une première partie qui traite des diverses « théories » xenakiennes (stochastique, cribles, groupes, automates cellulaires), selon des approches originales. L’auteur a pris pour corpus pratiquement la totalité de l’œuvre xenakien et la thèse se conclut par une liste des œuvres où l’on peut lire leur généalogie (selon les matériaux qu’une œuvre a empruntés à une œuvre antérieure).

GIBSON, Benoît, The Instrumental Music of Iannis Xenakis. Theory, Practice, Self-Borrowing, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2011, 232 p.

Issu de la thèse de doctorat de l’auteur, ce livre sur la musique instrumentale de Iannis Xenakis comprend deux parties : une partie pratique et une partie théorique. La partie pratique porte sur les emprunts de Xenakis à sa propre musique. Ces emprunts  sont analysés en fonction de leur dimension et des procédés techniques employés pour les transformer : montage, manipulation et transformation. La partie théorique inclut des chapitres sur  la musique stochastique, la théorie de cribles, les structures de groupe, les procédés graphiques et les automates cellulaires. Ces techniques compositionnelles sont étudiées non pas par rapport à leur substrat théorique, mais en foncion de leur application. À la fin de l'ouvrage, l'auteur présente sous forme de tableaux une généalogie des oeuvres de Xenakis où sont répertoriés des emprunts de Xenakis à ses propres oeuvres.

 
Haut de page