English    Rechercher

Articles et extraits d'ouvrage - T

TABACHNIK Michel, « Conducting (and Playing) Xenakis' Orchestral Music », Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 349-352.

TABACHNIK Michel, De la musique avant toute chose, Paris, Buchet Chastel, 2008, p. 40-110.

Sur Terretektorh. On y apprend que : « Pour le musicien plein de Schubert, considérer avec sérieux Xenakis tient de la prouesse » (p. 55)

TABACHNIK Michel, « Xenakis vu par un de ses interprètes attitrés » (entretien avec I. Mili), Dissonance n°28, 1991, p. 14-17.

TABARE Mireille, « Musique et mathématique : l'ombre du temps », Analyse musicale, 1986, p. 50-54.

TAKAHASHI Yuji, « Das Leiden der Welt », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 25-26.

Quelques idées sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

TAKAHASHI Yuji, « Letters », Tempo n°115, 1975, p. 53.

TAKAHASHI Yuji, « Xenakis: Immediate and Experimental », Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 114-120.

Le dédicataire de Herma commente les pièces pour piano ainsi que Kyania, qu'il a dirigé.

TAMAYO Arturo, « Notes on the Interpretation of Iannis Xenakis' Jonchaies », Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 353-366.

Une analyse précise de l'exécution de la pièce et quelques corrections.

TARANU Cornel, « Lettre de Roumanie », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 328-330.

Quelques idées générales sur Xenakis.

TAT Emmanuelle, Présence du clavecin dans la musique française des années 1970 à nos jours, thèse de doctorat, Université Paris IV, 2002, p. 78-88, 439-430.

Quelques mots sur Khoaï et entretien avec Elisabeth Chojnacka.

TERRAZAS Wilfriedo, « Xenakis' Wind Glissando Writing », Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 25-64.

Sur la théorie et la pratique des glissandos xenakiens pour vents, avec une note détaillée sur le solo de flûte de Cendrées.

TERUGGI Daniel, « Against oblivion », in Iannis Xenakis : Das elektroakustische Werk. Internationales Symposion Musikwissenschaftliches Institut der Universität zu Köln, sous la direction de Ralph Paland, Christoph von Blumröder, Vienne, Verlag der Apfel, 2009, p. 28-31.

Sur Xenakis et le GRM ainsi que sur les collaborations entre Xenakis et l'auteur.

TERZAKIS Dimitri, « Lieber Iannis ! Ein Brief », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 60.

Quelques mots sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

THIL Jean-Marie, « A Hélène de I. Xenakis », L'Education Musicale n°391, 1992, p. 5-6.

Très brève présentation de l'œuvre à des fins pédagogiques.

THIL Jean-Marie, « Iannis Xenakis : Nuits », L'Education Musicale n°352, 1988, p. 41-56.

Analyse de l'œuvre à des fins pédagogiques.

THOMMESSEN Olav Anton, « Technologisches Steinzeitalter. Eine Wiederbebegung mit Iannis Xenakis », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 38-40.

Quelques souvenirs d'un des étudiants de Xenakis aux Etats-Unis durant 1967-1969.

THOMOPOULOS Stefanos, "Evryali and the Arborescences: The graphic representation as a pianist tool", in Exarchos Dimitris (ed.), Proceedings of the Xenakis International Symposium, London 1-3 April 2011, www.gold.ac.uk/ccmc/xenakis-international-symposium/programme.

THOMOPOULOS Stefanos, « The Olympian Piano: Iannis Xenakis' Synaphaï », Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 121-128.

Quelques mot sur la pièce.

TOOP Richard, « Kompromißlose Askese », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 24.

Quelques lignes sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

TOSI Daniel, « Architecture-musique : Xenakis » , in Marie-Claire Beltrando-Patier, Histoire de la musique, Paris, Larousse, 1998, p. 1027-1030.

Quelques mots généraux.

TOSI Daniel, « Perspectives nouvelles de 1945 à nos jours », in Marie-Claire Beltrando-Patier, Histoire de la musique : la musique occidentale du Moyen-Age à nos jours, Paris, Bordas, 1982, p. 576-578.

Quelques mots généraux.

TOURNET-LAMMER Jocelyne, Sur les traces de Pierre Schaeffer, Paris, La documentation française, 2006, passim.

Contient le descriptif des enregistrements réalisés autour des séances de travail du GRM et de quelques enregistrements publics auxquels a participé Xenakis.

« Transformation d'un combat physique ou politique en lutte d'idées », proposition de Madeleine RoyB, La Souterraine, La main courante, 2006, 65 p.

Contient des petits extraits de textes édités ou inédits de Xenakis.

TREIB Marc, Space Calculated in Seconds : The Philips Pavillon, Princeton, Princeton University, 1996, passim.

Cette première synthèse sur le pavillon Philips explique le rôle de Xenakis aussi pour la conception architecturale que pour la projection spatiale du Poème électronique.

TREMBLAY Gilles, « Sur un étonnement réciproque », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 113-119.

Le compositeur canadien évoque son intérêt pour Xenakis.

TREVISIOL Robert, « Le Pavillon Philips de Le Corbusier et Xenakis », in Le Corbusier et la Belgique, Bruxelles-Paris, CFC éditions-Fondation Le Corbusier, 1997.

« Tributes to Iannis Xenakis », in Xenakis studies : in memoriam, sous la direction de J. Harley, Contemporary Music Review vol. 21 n°2-3, 2002, Oxfordshire, Routledge, p. 5-10.

Quelques mots de Richard Barrett, Nouritza Matossian, Richard Steinitz, Richard Toop.

TRIC Olivier, Le processus de conception en architecture. Point de vue monotopique —un architecte regarde les Polytopes, mémoire de DEA, Université de Rennes, 1992.

TROCHIMCZYK Maja, « Dein Schmertz war dein Glück », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 54-58.

TSAREGRADSKAYA T.V., Vremya i ritm v musuke vtoroy polovinu XX veka:O. Messiaen, P. Boulez, K. Stockhausen, I. Xenakis [Time and rhythm in the music of second half of XX century: O. Messiaen, P. Boulez, K. Stockhausen, I. Xenakis], doctorat, The Russian Gnesins' Music Academy, 2002.

The author investigates Messiaen's rhythmic engineering and it realization in creativity by P. Boulez, K. Stockhausen, I. Xenakis (analysis of Xas) E. Ferapontova).

TSEKERIS Foivos, Edo Polytechneio sta chronia tis katochis. Apo tous agones me th Spoudazousa, Athina, ekdoseis « •½Ä¿Â », 2007, p. 22, 44-45.

Un camarade d'études (Polytechneio) de Xenakis donne ses souvenirs et mentionne se dernier (notamment sa mise en musique de l'Ymnos ton nekron).

TSENOVA V.S., « Pifagoreyskaya garmoniya Iannisa Xenakisa » [Iannis Xenakis's pythagorean harmony], in Musikalnoteoreticheskie sistemu: Uchebnick dlya istoriko-teoreticheskih i kompositorskih fakultetov musukalnuh vuzov, Moscou, Kompositor, 2006, p. 521-530.

About the main principles of Xenakis's compositions engineering and sources (E. Ferapontova).

TSETSOS Markos, « Causality and freedom in Xenakis. A critical examination », in GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 91-94. Article sélectionné : www.iannis-xenakis.org/fxe/actus/symposium.html

TSOUGRAS Kostas, « An analysis of Pour la Paix (1981) for a cappella mixed choir by Xenakis », in GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 161-168. Article sélectionné : www.iannis-xenakis.org/fxe/actus/symposium.html

TURNER Charles W., « Iannis Xenakis' "Vers une métamusique" : the social context of a musical theory », in GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 34-42. Article sélectionné : www.iannis-xenakis.org/fxe/actus/symposium.html

 
Haut de page