English    Rechercher

Articles et extraits d'ouvrage - K

KAKAVELAKIS Konstantinos, « Delphic announcements and musical divinations in Xenakis' sound ichnography », in Georgaki Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 60-66.

KALOGEROPOULOS Takis, To lexiko Ellinikis mousikis (Le Dictionnaire de la musique grecque), tome 4, Athènes, Gialleli, 1998, p. 415-419.

Sur l'itinéraire général de Xenakis.

KANACH Sharon, « A propos de Musiques formelles », in Portrait(s) de Iannis Xenakis, sous la direction de F.B. Mâche, Paris, Bibliothèque Nationale de France, 2001, p. 201-213 (version américaine : « The Writings of Iannis Xenakis (starting with Formalized Music », In memoriam Xenakis, sous la direction de J. Rahn, Perspectives of New Music, vol. 41 n°1, 2003, p. 154-178).

Sur l'importance des écrits chez Xenakis.

KANACH Sharon, « From hand to ear (or seing is hearing). Visiualization of Xenakis's creative process: methods and results », in Iannis Xenakis : Das elektroakustische Werk. Internationales Symposion Musikwissenschaftliches Institut der Universität zu Köln, sous la direction de Ralph Paland, Christoph von Blumröder, Vienne, Verlag der Apfel, 2009, p. 83-98.

Sur le matériau des Archives Xenakis et le processus créateur, en prenant comme exemple Hibiki Hana Ma.

KANACH Sharon, « Xenakis' Hand », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 31-34 (version américaine : « Xenakis's Hand, or The Visualization of the Creative Process, Perspectives of New Music vol. 40 n°1, 2002).

A l'occasion du dépôt des archives à la Bibliothèque Nationale de France, l'auteur attire l'attention sur l'importance, pour Xenakis, de la trace écrite.

KABALLARIS Faidros, « Iannis Xenakis, pnevma, mousiki kai eleftheria » (Iannis Xenakis, esprit, musique et liberté »), Exyparxis n°1, avril 1999.

KARAEV F. Tembrika, in V. Tsenova (éd.), Teoriya sovremennoy kompozicii, Moscou, Musika, 2005, p. 238-241.

A small comment on timbre in Metastaseis (E. Ferapontova).

KAY Norman, « Xenakis's Pithoprakta » , Tempo n°80, 1967, p. 21-25.

Description de Pithoprakta suivie de remarques générales sur les relations musique-sciences.

KELLER Damian, FERNEYHOUGH Brian, « Analysis by Modelling: Xenakis' ST/10-1 080262, in DI SCIPIO Agostino (ed.), Perspectives on Xenakis = Journal of New Music Research vol. 33 n° 2, 2004, p. 161-172.

Analyse de certains mécanismes du programme ST en référence à ST/10, suivie de deux modèles étudiant le processus de quantification temporelle ainsi que le processus de fusion dans cette œuvre.

KENDERGI Maryvonne, « Xenakis et les Québécois », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 301-314.

L'auteur évoque la réception de Xenakis au Canada.

KHARKOVSKY A. « Stochasticheskie perekrestki Iannisa Xenakisa » [Xenakis's stochastic crossroads], Sovetskaya musika, 1991, n°7, p. 36-40.

Based on Xenakis's statements in Formalized music, the author considers the stochastic method from a several positions (E. Ferapontova).

KIM Rebecca, BORISSOV Liubo, « Iannis Xenakis's Bohor (1962 », http://www.music.columbia.edu/~liubo/bohor/present/ (consulté en mars 2011).

Une brève analyse de la pièce

KIOURTSOGLOY Elsa, Treis simeioseis pano sto architektoniko ergo. Emfanisi, exafanisi, diagrafi, mémoire, Athènes, Ethniko Metsovio Polytechneio : Architektoniki scholi, 2009.

Sur la maison de vacances de F.B. Mâche à Amorgos. L'auteur développe l'hypothèse que son architecture constitue une anamnèse de la blessure de Xenakis en décembre 1944.

KIOURTSOGLOU Elsa, «Trois annotations concernant l'œuvre architecturale, inscription– réapparition– écritur(e)ffacement» in Anne Boissière, Véronique Fabbri, Anne Volvey (éd.), 'ctivité artistique et spatialité, Paris, éditions L'Harmattan, 2010, p. 235-265.

La version française de la recherche de l'auteur sur la maison de F.B Mâche à Amorgos.

KISS Jocelyne, Imaginaire et mathématique dans l'œuvre de Iannis Xenakis, mémoire de DEA, Université Paris 8, 1999.

KLOOS Marten, « Iannis Xenakis : muziek, architectuur, ruimte », Wonen TABK n°2, 1984, p. 18-31.

KOHN Y., « La conception théorique de Iannis Xenakis » (en russe), in Crise bourgeoise de la culture et de la musique (en russe), Moscou, 1976, p. 106-134.

KOLLIAS Phivos-Angelos, "Iannis Xenakis and Systems Thinking", in Exarchos Dimitris (ed.), Proceedings of the Xenakis International Symposium, London 1-3 April 2011, www.gold.ac.uk/ccmc/xenakis-international-symposium/programme.

KOLMAN Peter, « Der Weg zur Flachenkomposition », Melos n°37, 1970, p. 8-12.

KON U., « Iannis Xenakis », XX vek. Zarubegnaya musika: Ocherki. Dokumentu, Moscou, Gosudarstvennuy institut iskusstvoznaniya, 2000, n°3, p. 171-199.

The author mentions various aspects: biography, the stochastic concept, a principle of sieves and some aesthetic questions.

KON U., « O teoreticheskoy koncepcii Iannisa Xenakisa » [About Iannis Xenakis's theoretical concept], Krisis burguaznoy kulturui musika, Moscou, Musika, 1976, n° 3, p. 106-134.

One of the most basic article about Xenakis's creativity in Russian. The author gives the basic contents of the chapters of Formalized music […] and also mentions the general problems of Xenakis's creativity (E. Ferapontova)

KONDO Jô, « Sterbliche Emotion », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 41.

Quelques lignes sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

KOOIJ Fred van der, « Xenakis zur Zeit der Käfighaltung », Dissonanzen n°35, 1993, p. 9-12.

KOSC Christelle, L'UPIC : l'ordinateur à composer, mémoire de maîtrise, Lille, Université de Lille III, 1987, p. 51-80, 90-93.

Sur Xenakis et l'Upic, avec une brève analyse de Mycènes alpha.

KRELLMANN Hanspeter, « Der Mathematiker unter den zeitgenössischen Komponisten », Melos n°39, 1972, p. 322-325.

Texte très proche de l'article « En Allemagne ».

KRELLMANN Hanspeter, « En Allemagne », L'Arc n°51, 1972, p. 59-62.

Quelques idées générales sur Xenakis.

KRELLMANN Hanspeter, « Xenakis — Profile der neuen Musik IV », FonoForum n°15, 1970, p. 212-214.

KUBO Yoko, Rapports des techniques de la composition musicale contemporaine et de l'art traditionnel japonais, Paris, Université de Paris I, 1985.

KÜHN Helmut, « Xenakis oder das Inleben der Zahlen », Musica n°26, 1972, p. 467-468.

Quelques mots sur un concert de Darmstadt de 1972 consacré à Xenakis.

KUHN Helmuth, « Xenakis und sein Publikum », in Löwenmusik, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1979, p. 93-121.

KUNDERA Milan, « Le Refus intégral de l'héritage ou Iannis Xenkis », in Kundera Milan, Une rencontre, Paris Gallimard, 2009, p. 92-98. Traduction anglaise : « Postface », in Kanach Sharon (éd.), Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 391-396.

Reprend des passages de l'article « Xenakis, "prophète de l'insensibilité" », en ajoutant des commentaires de 2008.

KUNDERA Milan, « Xenakis, "prophète de l'insensibilité" », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 21-24.

L'écrivain tchèque explique dans quelles conditions il a commencé à aimer Xenakis et insiste sur l'anti-sentimentalisme de sa musique.

 
Haut de page