English    Rechercher

Articles et extraits d'ouvrage - C

CADIEU Martine, A l'écoute des compositeurs, Paris, Minerve, 1992, p. 146-149.

A propos du Polytope de Montréal.

CADIEU Martine, « Iannis Xenakis, le contrôle de la musique par les sciences », Opus International n°5, 1968, 4p.

Sur les rapports arts-sciences.

CAGE John, Notations, New York, Something Else Press, 1969, s.p.

Ce livre, qui contient des exemples de notations musicales nouvelles, fournit une page du programme stochastique.

CANAT DE CHIZY Édith, PORCILE François, Maurice Ohana, Paris, Fayard, 2005, p. 155-157, 364-365.

Un bref rapprochement entre Xenakis et Ohana.

CANDÉ Roland de, « Une esthétique de la raison et de la liberté », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 26-29.

Bref texte sur Xenakis et les mathématiques.

CANDIA Gioacchino de, I processi stocastici nella musica, mémoire pour le laurea in scienze statistiche ed economiche, Universita degli studi di Bari, 1998-99, p. 21-64.

Analyse des procédés stochastiques.

CAPANNA Alessandra, « Iannis Xenakis. Combinazioni compositive senza limiti », Ricerca e progetto vol.V n°9-10, Rome, 1997, p. 90-96.

Un survol des réalisations architecturales de Xenakis et de leurs relations avec la musique.

CAPANNA Alessandra, Strutture matematiche della composizione. I paradigmi logici dell'Architettura e della Musica, dottorato di ricerca in composizione architettonica VII ciclo, Università degli studi di Roma "la Sapienza", 1996, p. 19-25, 45, 57-64, 66, 71-72.

Sur la collaboration avec Le Corbusier pour le Pavillon Philips (p. 19-25) et sur l'architecture stochastique (p. 57-64).

CARRILHO Frederick, MANZOLLI Jonatas, MARIA Adolfo, « Jr : XNKS : an interactive interface based on generalized distribution for stochastic processes », in GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 322-330.

CASADO Germinal, « Réflexions sur la création du Concile musical », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 275-278.

Commentaire d'un spectacle de danses comprenant Pléiades.

CASSAGRANDE Christophe, L'Énergétique musicale, Paris, L'Harmattan, 2009, p. 141-174.

Sur les relations musique-architecture et sur l'énergie.

CASTANET Pierre-Albert, « L'esquisse et ses écarts. La nature (Messiaen) et la science (Xenakis) », Les Cahiers du CIREM n°40-41, 1997, p. 121-126.

A propos de Mists et du rapport entre intelligible et sensible.

CASSINA Adrien, L'écriture musicale du mythe : Dusapin, Mâche, Taïra, Xenakis, mémoire de maîtrise, Université de Dijon, 2000.

CASTANET Pierre-Albert, « Mists, œuvre pour piano de Iannis Xenakis : de l'écoute à l'analyse, les chemins convergents d'une rencontre », Analyse Musicale n°5, 1986, p. 65-75.

Analyse paramétrique (hauteurs, durées, intensités, timbre et espace) de Mists.

CATTIN Jean-Guillaume, « Interview de Daniel Ciampolini. Persephassa dans l'espace », Percussions n°14, 2004, p. 13-15.

Sur la version de Persephassa réalisée par D. Ciampolini.

CAULLIER Joëlle, « Entre mythe et science : un contenu de vérité », in SOLOMOS Makis (éd.), Présences de Iannis Xenakis, Paris, CDMC, 2001, p. 103-106.

L'auteur s'intéresse à la manière avec laquelle la matière peut acquérir une dimension spirituelle chez Xenakis.

CAULLIER Joëlle, « Pour une interprétation de Nuits », Entretemps n°6, 1988, p. 59-68.

Analyse du matériau phonétique et du début de Nuits.

CECCHI C., « Metastasis y Pithoprakta », Revista Musical Chilena vol.24 n°112, 1970, p. 99-102.

CHADABE Joël, Electric Sound. The Past and Promise of Electronic Music, New Jersey, Prentice-Hall, 1997, passim.

Quelques mots sur les pièces électroacoustiques et sur les polytopes.

CHADABE Joël, « Figur des Übergangs. Überlegungen zu Iannis Xenakis », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 36-37.

Quelques lignes sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

CHAILLEY Jacques, « Recherche scientifique », Musica-J.M.F., juin 1969, repris in Propos sans orthodoxie, Paris, Zurfluh, 1990, p. 85-87.

Le musicologue français ridiculise la complexité de l'article de Xenakis « Vers une philosophie de la musique » sans que celui-ci soit nommé.

CHAMBURE Alain de, « n+1 ou la dimension supplémentaire. Témoignage d'un responsable de France-Musique », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 357-362.

Ecrit général sur Xenakis.

CHARLES Daniel, « Architecture et musique », in Encyclopaedia Universalis, Paris, Universalis, 1995, tome 2, p. 878-887.

Commentaire du texte de Xenakis « Notes sur un Geste Electronique ».

CHARLES Daniel, « Entr'acte : "Formal" or "Informal" Music? », Musical Quarterly vol.51 n°1, 1965, p. 157-165.

Comparaison entre Boulez et Xenakis, surtout à partir de leurs écrits.

CHARLES Daniel, « La musique et l'écriture », Musique en Jeu n°13, 1973, p. 3-13 (repris in Daniel Charles, Le temps de la voix, Paris, éd. Jean-Pierre Delarge, 1978, p. 201-225).

Cet article contient quelques pages denses sur Xenakis où l'auteur se rétracte par rapport à ses positions antérieures (cf. La pensée de Xenakis, Boosey and Hawkes, 1968) : désormais, il se tournera vers Cage qui, à la différence de Xenakis, réussit « à sortir de la métaphysique ».

CHARLES Daniel, Musiques nomades, écrits réunis et présentés par C. Hauer, Paris, Kimé, 1998, p. 105-108.

Sur Xenakis et les graphiques.

CHARLES Daniel, « Xenakis », in Encyclopédie de la musique, Paris, Fasquelle, 1961, p. 926.

Sans doute la première entrée de Xenakis dans une encycplopédie.

CHARLES Daniel, « Xenakis aujourd'hui », Revue d'Esthétique, 1965, p. 406-420.

CHATTELUN Maurice, « Quelques remarques et propos », Revue Musicale n°265-266, 1969, p. 150-154.

CHILDS Edward, « Achorripsis : a sonification of probability distributions », Proceedings of the 2002 International Conference on Auditory Display, Kyoto, 2002.

Analyse des distributions probabilistes de l'œuvre dans le but d'étudier la question du mapping et de la sonification.

CHOJNACKA Elisabeth, « Angst und Faszination », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 37.

Quelques lignes sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

CHOJNACKA Elisabeth, Le Clavecin autrement : découverte et passion, Paris, Michel de Maule, 2008, p. 129-150.

La créatrice de toutes les œuvres pour clavecin de Xenakis commente ces œuvres et sa collaboration avec lui..

CHOJNACKA Elisabeth, « Sur Khoaï », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 227-235.

La première interprète de Khoaï commente brièvement l'œuvre.

CHOJNACKA Elisabeth, « The Harpsichord According to Xenakis », Performing Xenakis, Hillsdale, New York, Pendragon Press, 2010, p. 71-90.

CHOUVEL Jean-Marc, Sur la théorie de la forme et ses implications dans la création musicale contemporaine, thèse de doctorat, Paris, Université de Paris VIII, 1990, p. 57-110 (repris in « A propos de l'île de Gorée de Iannis Xenakis », Terres des Signes n°1, Paris, l'Harmattan, 1995, p. 169-173).

Cf. J.M. Chouvel, Iannis Xenakis ou l'avenir de la musique (monographies).

CHOONG Khai-Wei, Iannis Xenakis and Elliott Carter : A Detailed Examination and Comparative Study of Their Early Output and Creativity, Brisbane, Griffith University, 1996.

CHRISSOCHOIDIS Ilias, Chouliaras Stavros, Mitsakis Christos, « Set theory in Xenakis' Eonta (1963-64) », in GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 241-249.

CHRISTENSEN Erik, The Musical Timespace. A Theory of Music Listening, Aalborg University Press, 1996, p. 23-28, 31-33, 81-82, 146-147.

Quelques guides d'écoute pour Metastaseis et Pithoprakta.

COCA Vernando Ruiz, « El pensamiento musical de Iannis Xenakis », in Atlantida III, Madrid, 1965, p. 205-210.

CODUYS Thierry, « Dall'UPIC a IANNIX », in Alessandro Melchiorre (éd.), Iannis Xenakis. Musicista scienziato architetto, Quaderni di ricerca IRMus 2, Milan, 2006, p. 115-118.

COE J.W., A study of five selected contemporary compositions for brass, Ph. D., Indiana University, 1971.

COLLIN Thomas, L'œuvre de Iannis Xenakis : vers une musicalisation de l'espace, mémoire de maîtrise, Université de Rouen, 2001.

COLYER Cornelia, « Centre d'Etudes de Mathématiques et d'Automatiques Musicales », ICMC Proceedings, 1986, p. 317-319.

CONTI Luca, « Epitaph auf Iannis Xenakis », Musik und Aesthetik n°19, 2001, p. 5-11.

Quelques idées générales sur Xenakis.

COSTA Adrienne, Meta-stasis, « une explosion silencieuse de lumière ». Les pans de verre ondulatoires du couvent de La Tourette, mémoire de quatrième année, Ecole d'Architecture de Toulouse, 2003, 90p.

Une étude détaillé des relations entre les pans de verre ondulatoires du Couvent de La Tourette et Metastaseis.

COUPRIE Pierre, « Une analyse détaillée de Bohor (1962) », in GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 113-119. Article sélectionné : www.iannis-xenakis.org/fxe/actus/symposium.html

COURAUD Marcel, « Des Cinq Rechants de Messiaen à Nuits de Xenakis », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 186-193.

Sur l'importance de Nuits par rapport à la musique contemporaine.

COURNOT N., « Le refus des conventions (chez Françoise et Iannis Xenakis) », Maison et Jardin, mars 1973, p. 120-123.

COUROUX Marc, « Dompter la mer sauvage : réflexions sur Evryali de Iannis Xenakis », in Provost Serge (éd.), Espace Xenakis = Circuits vol.5 n°2, 1994, p. 55-67 (version anglaise : « Evryali and the Exploding of the Interface : from Virtuosity to Anti-virtuosity and Beyond » in Xenakis studies : in memoriam, sous la direction de J. Harley, Contemporary Music Review vol. 21 n°2-3, 2002, p. 53-67).

Les difficultés que pose Evryali au pianiste ; proposition d'une solution.

 
Haut de page