English    Rechercher

Articles et extraits d'ouvrage - A

AGON Carlos, ANDREATTA Moreno, ASSAYAG Gérard, SCHAUB Stéphan, « Formal Aspects of Iannis Xenakis "Symbolic Music": A Computer-Aided Exploration of Compositional Processes », in DI SCIPIO Agostino (ed.), Perspectives on Xenakis = Journal of New Music Research vol. 33 n° 2, 2004, p. 145-160.

L'article présente deux modèles informatiques pour simuler certains fonctionnements de Herma et de Nomos alpha, et discute quelques aspects théoriques des concepts sous-jacents à ces œuvres.

ADAM J., COTTET S., DOISNEAU E., « La passion mathématique », L'Arc, mai-juin 1983, 2p.

AGUILA Jésus, Le Domaine musical. Pierre Boulez et vingt ans de création contemporaine, Paris, Fayard, 1992, p. 30-31 et 273-279.

Sur les démêlés de Xenakis avec Boulez.

AHLEN C.G., « Iannis Xenakis », Nutida Musik vol.28 n°3, 1984-85.

AHNERT Sven, Seyfarth Ludwig, « Die Verbindung von Architektur und Musik », in Architektur der Ideen : Gedankengebäude in der Kunst, catalogue Hamburger Architektursommer, Hamburg, 1994, p. 108-110.

Sur le projet de la maison Reynolds.

AKIJAMA K., « La pensée mathématique de Iannis Xenakis » (en japonais), Bijutsu Techno n°9, 1969.

ALBÈRA Philippe, Entretiens avec Claude Helffer, Genève, Contrechamps, 1996, p. 61-65.

L'un des fidèles interprètes de Xenakis parle de son expérience avec ses œuvres.

ALEXAKI Eugenia, Sehen, Hören, Erleben : multimediale Kunsttendenzen seit 1945 am Beispeil drei griechischer Künstler der Diaspora : Takis, Iannis Xenakis, Anestis Logothetis, PhD Diss. Berlin Feie Universität, 1996.

AMAGALI Rosemary Tristano, Texture as an Organizational Factor in Selected Works of Iannis Xenakis, Master Thesis, Indiana University, 1975.

AMY Gilbert, « Orchestre et oreille symphonique chez Xenakis », in GERHARDS Hugues (éd.), Regards sur Iannis Xenakis, Paris, Stock, 1981, p. 167-174.

Une comparaison entre l'orchestre xenakien et celui traditionnel.

ANAGNOSTOPOULOU Christina, SHARE Chris, CONKLIN Darrell, « Xenakis' Keren (1986) : a computational semiotic analysis », in GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 288-298. Article sélectionné : www.iannis-xenakis.org/fxe/actus/symposium.html

ANDREATTA Moreno, Formalizing musical structure : from Information to Group Theory, Dissertation in Aesthetics and Sociology of Music, University of Sussex, 1997, p. 17-22.

Sur la théorie des groupes.

ANDREATTA Moreno, « Logica simbolica, teoria dei gruppi e crivelli musicali nel pensiero di Iannis Xenakis : un punto di vista », Il Monocordo vol.3/4, 1997, p. 3-14 et vol.5, 1998, p. 3-19.

Sur la logique symbolique, les groupes et les cribles.

ANTONIADIS Pavlos, "Physicality as a performer-specific perspectival point to I. Xenakis' piano work", in Exarchos Dimitris (ed.), Proceedings of the Xenakis International Symposium, London 1-3 April 2011, www.gold.ac.uk/ccmc/xenakis-international-symposium/programme

ANTONOPOULOS Antonios, "Pithoprakta: The Historical Measures 52-59. New Evidence in Glissando Speed Formalization", in Exarchos Dimitris (ed.), Proceedings of the Xenakis International Symposium, London 1-3 April 2011,
www.gold.ac.uk/ccmc/xenakis-international-symposium/programme

ANTONOPOULOS Antonios, « The ontological-cosmological positions of Xenakis in Formalized Music », in GEORGAKI Anastasia, SOLOMOS Makis (ed.), Proceedings of the « International Symposium Iannis Xenakis », Athènes, University of Athens, 2005, p. 13-21. Article sélectionné : www.iannis-xenakis.org/fxe/actus/symposium.html

ANTUNES Jorge, « Xenakis, Rimbaud und ich. Pu Wijnuej we Fyp und Rimbaudiannisia MCMXCV », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 43-45.

Quelques mots sur Pu Wijnuej we Fyp.

ARDITTI Irvine, « Inspirieren und bezaubern », MusikTexte n°89, Köln, 2001, p. 20.

Quelques lignes sur Xenakis à l'occasion de sa mort.

ARDITTI Irvine, « Reflections on Performing the String Music of Iannis Xenakis », in Harley James (ed.), Xenakis studies : in memoriam = Contemporary Music Review vol. 21 n°2-3, Oxfordshire, Routledge, 2002, p. 85-89. Repris in

Quelques mots d'un des interprètes privilégiés de Xenakis.

ARIZA Christopher, « An Object-Oriented Model of the Xenakis Sieve for Algorithmic Pitch, Rhythm, and Parameter Generation », Proceedings of the 2004 International Computer Music Conference, San Francisco, The International Computer Music Association, 2004, p. 63-70.

Une modélisation orientée-objet et une implémentation de Python des cribles. Selon l'auteur, ce modèle « offre une notation pratique, une utilisation de tous les opérateurs logiques, une production de segments de crible et de transpositions et une intégration facile dans des systèmes de plus haut niveau ».

ARIZA Christopher, « The Xenakis Sieve as object: A New Model and a Complete Implementation », Computer Music Journal Vol. 29 n°2, 2005, p. 40-60.

ARSENAULT Linda M., « Iannis Xenakis' Achorripsis : The Matrix Game », in Harley James (ed.), In memoriam Iannis Xenakis = Computer Music Journal vol. 26 n°1, Cambridge (Massachussetts), MIT, 2002, p. 58-72.

Une analyse détaillée de la matrice d'Achorripsis.

ARSENAULT Linda M., Iannis Xenakis's Evryali : An Introduction to Structure, Meaning and Performance, Master's Thesis, Edmonton (Alberta), University of Alberta, 1996, 127p.

Sur Evryali : une analyse centrée sur la question de l'interprétation.

ARSENAULT Linda M., « Iannis Xenakis's Evryali: A Narrative Interpretation », in SOLOMOS Makis (éd.), Présences de Iannis Xenakis, Paris, CDMC, 2001, p. 159-162.

Evryali comme musique narrative.

ARSENAULT Linda M., « Iannis Xenakis: I'm a Japanese », in Musicology and Globalization, Tokyo, Musicological Society of Japan, 2004.

ATTNEAVE F., « Stochastic Composition Processes », Journal of Aesthetics vol.17, 1959.

AUBIGNY Benoît, L'ensemble vocal a cappella de 1945 à nos jours. Histoire d'une renaissance, Paris, Honoré Champion, 1998, p. 94-106.

Analyse détaillée de Nuits.

 
Haut de page