English    Rechercher

Articles - 1972 ... 1981

Bibliographie analytique réalisée par Makis Solomos

Sont mentionnés et commentés dans cette section, tous les articles publiés de Xenakis.
Les traductions ne sont pas mentionnées sauf lorsqu'elles ont paru antérieurement à l'original où lorsqu'elles remanient la version originale.

1972

« Formalized Music Abstract », RILM vol.6 n°3, 1972, p. 266.

Résumé de la première édition de Formalized Music.

1974

« Polytope mondial », inédit. Repris in Musique de l'architecture, p. 344-345.

Projet d'un polytope mondial.

« Les polytopes de Beaubourg », inédit. Repris in Musique de l'architecture, p. 347-351.

Projet du Diatope.

1975

(Sans titre), Darmstädter Beiträge zur Neuen Musik n°14, 1975, p. 16-18.

Xenakis répond à cinq questions. : le post-sérialisme, les courants « néo », la popularisation de la musique contemporaine, l'aspect politique, les jeunes compositeurs.

(sans titre) in Hanspeter Krellmann, Webern, Hamburg, Rowohlt Taschenbuch Verlag, 1975, p. 142.

Quelques lignes sur Webern.

« The New Music today » (« There's Music in Germany »), Inter Nationes, Bonn, 1975, p. 7-8.

Traduction anglaise du texte : (Sans titre) (1975).

1976

« Culture et créativité », Cultures vol.3 n°4, 1976, p. 162-165.

Repris dans Kéleütha, p. 129-132.

1977

 « Des univers du son », in Boris de Schloezer Marina Scriabine, Problèmes de la musique moderne, Paris, Minuit, 1977, p. 193-200.

Repris dans Kéleütha, p. 112-120.

« Die Legende von Eer », Darmstädter Ferien Kurse für Neue Musik : Programmheft, juillet 1977.

L'original français a ensuite paru in « La Légende d'Er (première version). Geste de lumière et de son du Diatope au Centre Georges Pompidou » (1978).

 « Musique et architecture », Artcurial n°5, 1977, p. 8.

Quelques mots sur la possibilité d'une écoute qui voyagerait dans l'orchestre.

« Nouvelles propositions sur la micro-structure des sons », Dossiers-Arts Plastiques n°1, UER 4, Paris I, Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, 1977, p. 48-55.

Repris dans Formalized Music, p. 242-254 ; Arts/Sciences. Alliages, p. 139-149.

« L'architecture et la ville japonaise » (en japonais), Ikebana sogetsu n°113, 1977, 2 p. Repris in Musique de l'architecture, p. 219-220.

Un petit texte sur quelques réalisations architecturales japonaises.

« The CAPAC-MacMillan lectures » (anglais et français), Canadian Composer, septembre 1977, p. 10-12-14 (en anglais) et p. 11-13-15-29 (en français).

Transcription d'une conférence où Xenakis évoque la démarche de ses premières œuvres reconnues.

1978

 « Επιστημονική σκέψη και μουσική » (Pensée scientifique et musique), Rotonta n°4, Athènes, 1978, p. 380-395.

Repris dans Κείμενα περί μουσικής και αρχιτεκτονικής, (Textes sur la musique et l'architecture) p. 113-152.

 « La Légende d'Er (première version). Geste de lumière et de son du Diatope au Centre Georges Pompidou », in Centre Georges Pompidou-Xenakis, Le Diatope : geste de lumière et de son, Paris, Centre Georges Pompidou, s.d. (ca 1978), p. 8-12. Repris in Musique de l'architecture, p. 353-356.

Xenakis commente l'œuvre en question ainsi que le Diatope.

« Le Polytope de Mycènes » et « Polytope de Mycènes, programme général », Geniko Programma Polytopo Mykinon (programme du Polytope), 1978, p. 24-25 et 26-28. Repris in Musique de l'architecture, p. 328-329 et 330-333.

Sur le polytope.

« Pléïades », pochette du disque Harmonia Mundi 905185, 1978, 3 p.

Une description de quelques idées de l'œuvre et de son dispositif.

« Quelques systèmes diversifiés en composition musicale », in Colloque de St-Hubert-Le récit et sa représentation, Paris, Payot, 1978, p. 159-162 + annexes.

Xenakis résume certains aspects de sa démarche.

1979

(Sans titre), in Igor et Grichka Bogdanoff, L'effet science-fiction, Paris, Robert Laffont, 1979, p. 283-286.

L'opinion et les goûts de Xenakis en matière de science-fiction.

« Xenakis au futur immédiat », Vogue, nov. 1979, p. 143.

Montage à propos de textes sur le Diatope

« Le CEMAMu », in Roger Ginocchio (éd.), Energie, Electricité  et environnement, Paris, Eyrolles-EDF-DER, 1979.

« Opening Address », in Curtis Roads (éd.), Proceedings of the 1978 International Computer Music Conference vol.1, Evanston, 1979, p. 2-4.

Conférence de Xenakis en 1978 pour ouvrir le 1978 International Computer Music Conference organisé à Northwestern University, Illinois, USA.

1980

(Sans titre), in Gérard Montassier (éd.), Le fait culturel, Paris, Fayard, 1980, p. 215-228. Repris sous le titre « Esquisse autobiographique » in Musique de l'architecture, p. 17-25.

Xenakis raconte son itinéraire des débuts jusqu'au Diatope.

« Choroi kai piges akroamaton kai theamaton » (Espaces et sources d'auditions et de spectacles), in actes du colloque Dievrinsi theatrikon drastiriotiton kai architektoniki praktiki, Volos, 1980, p. 203-212. L'original français est repris in Musique de l'architecture, p. 223-229.

Texte important sur les corrélations entre le public et des lieux de spectacle au niveau de la taille, la localisation, la nature des sources, les réceptacles et la technologie.

« Problématiques scientifiques et compositions musicales », transcription d'une conférence dans le cadre du Premier colloque international sur les relations actuelles entre les sciences, les arts et la philosophie, Unesco, Académie Européenne des Sciences, des Arts et des Lettres, 1980. Publié pour la première fois en traduction italienne dans Universi del suono. Scritti e interventi 1955-1994, sous un titre différent (« Problematiche tecnologiche della composizione »), p. 63-82.

Xenakis y parle sur un ton simple de son évolution de Metastaseis au Diatope.

1981

« Dialexi » (Conférence), in Sybosio Sygchroni techni kai paradosi, Athènes, Centre d'Art Contemporain, 1981, p. 195-206 et 239-258.

Deux conférences : 1) le première (p. 195-206) traite en général de musique, d'axiomatisation, etc., en des mots simples 2) dans la seconde (p. 239-258) Xenakis parle de ses œuvres musicales et architecturales de Metastaseis à Dikhthas.

« Entre Charybde et Scylla », Spirales n°1, 1981, p. 41-42.

Repris dans Kéleütha, p. 88-93.

« Hommage to Bela Bartok », Tempo n°136, 1981, p. 5.

Quelques lignes sur un compositeur qui « a fait preuve d'une capacité d'abstraction musicale très rare ».

« Il faut que ça change! » Le Matin, 26 janvier 1981, p. 28.

Une critique de la politique de l'IRCAM.

« On the nude body », in M. Tanaka (éd.), Body Print, Japon, 1981.

« Le temps en musique », Spirales n°10, 1981, p. 9-11.

Repris et élargi dans « Sur le temps » (1988), qui est lui-même repris dans Kéleütha, p. 94-105.

« Les chemins de la composition musicale », in Le compositeur et l'ordinateur, Paris, IRCAM, 1981, p. 13-27.

Repris dans Kéleütha, p. 15-38. Le début reprend le texte « Variété » inclus dans la seconde édition de MA (qui est également inclus dans Arts/Sciences. Alliages).

 
Haut de page