English    Rechercher

Chronologie : 1985 - 1990

1985

30 juin : création au Festival d’Angers de Nyuyo [Soleil couchant] pour shakuhashi, sangen et deux kotos, par l’ensemble Yonin-no-kai de Tokyo.

24 juillet : création à Strasbourg de Idmen A et B par le choeur Antifona de Cluj et les Percussions de Strasbourg, dans le cadre du festival Europa Cantat.

Juillet : session du centre Acanthes consacrée à Xenakis et se déroulant successivement à Villeneuve-lès-Avignon, Salzbourg (académie d’été du Mozarteum) et Delphes, à l’occasion de l’Année européenne de la Musique.

15 septembre : création de Alax, à Cologne, par l’Ensemble Modern de Francfort, l’Ensemble Köln et le Gruppe für Neue Musik Hanns Eisler de Leipzig, sous la direction de Ernest Bour.

Xenakis est nommé officier dans l’Ordre national du Mérite.

1986

Fondation des ateliers UPIC, dont la vocation est essentiellement de former et d’aider des compositeurs travaillant sur le système UPIC.

19 juin-6 juillet : Festival Nieuwe Muziek de De Kloveniersdoelen aux Pays-Bas (Middleburg) : Xenakis participe à une masterclass organisée par Morton Feldman, lors de laquelle a lieu un entretien entre les deux compositeurs.

4 juillet : création de À l’île de Gorée par Elizabeth Chojnacka et l’Ensemble de Middleburg, dirigé par Huub Kerstens.

19 septembre : création de Keren par Benny Sluchin au Festival Musica de Strasbourg.

13 novembre : création, au Lincoln Center, de Keqrops par Roger Woodward et le New York Philharmonic placé sous la direction de Zubin Mehta.

15 décembre : à Paris, création de Akea au Festival d’Automne par le Quatuor Arditti et Claude Helffer.

1987

26 janvier : création au Théâtre de la Ville de Jalons, commande de l’Ensemble Intercontemporain pour son dixième anniversaire.

13 juillet : création aux arènes d’Arles de Taurhiphanie, dans le cadre du Festival de Radio-France à Montpellier.

2 août : création de À r. (Hommage à Ravel) par Haakon Austbö au Festival international de Radio-France et de Montpellier.

21 août : nouvelle version de l’Oresteïa de 1965 (à laquelle est ajoutée Kassandra, pour baryton et percussions), mise en scène par Iannis Kokkos au festival Orestiadi de Gibellina. Le site de la représentation est l’ancien village de Gibellina, détruit par un tremblement de terre et partiellement rasé ; les villageois participeront à la représentation. L’œuvre est reprise dans une autre mise en scène au Festival Musica de Strasbourg à l’automne.

17 septembre : à Paris, création de Tracées par l’Orchestre national de Lille dirigé par Jean-Claude Casadesus.

24 octobre : création de Horos par l’Orchestre philharmonique du Japon dirigé par Hiroyuki Iwaki, à Tokyo, pour l’inauguration du Suntory Hall.

17 novembre : création de Xas pour quatuor de saxophones par le Quatuor Rascher.

1988

3 mai : création de Ata à Donaueschingen par l’Orchestre symphonique du Südwestfunk, dirigé par Michael Gielen.

6 mai : création à Londres de Waarg par le London Sinfonietta dirigé par Elgar Howarth.

1er juillet : création de Rebonds par Sylvio Gualda à la Villa Médicis, dans le cadre du festival Roma Europa.

Juillet : Xenakis participe au colloque « Redécouvrir le temps », organisé par l’université de Bruxelles. Son texte fait la synthèse de ses idées sur le temps :

« Nous voyons à quel point le temps baigne la musique de partout. Le temps sous forme de flux impalpable ou le temps dans sa forme gelée, hors temps, rendue possible grâce à la mémoire. Le temps est le tableau noir sur lequel s’inscrivent les phénomènes et leurs relations hors temps de l’univers où nous vivons. Relations veut dire structures, architectures, règles. Or, peut-on imaginer une règle sans répétition ? Non, certainement pas. D’ailleurs, un événement unique dans une éternité absolue de temps et de l’espace n’aurait pas de sens. Et pourtant, chaque événement, comme chaque individu sur terre est unique. Mais cette unicité est l’équivalent de la mort qui le guette à chaque pas à chaque instant. Or, la répétition d’un événement, sa reproduction aussi fidèle que possible correspond à cette lutte contre la disparition, contre le néant. Comme si tout l’univers luttait désespérément pour se cramponner à l’existence, à l’étant, par son propre renouvellement inlassable à chaque instant, à chaque mort. Union de Parménide et d’Héraclite. [...] Le changement, car il n’y a pas de repos, le couple mort et naissance mènent l’univers, par la duplication, la copie plus ou moins conforme. Le plus ou moins fait la différence entre un Univers cyclique pendulaire déterminé strictement et un Univers non déterminé absolument imprévisible. »

« Sur le temps », Revue de l’université de Bruxelles, 1988, p. 200 (repris dans Kéleütha, op. cit., p. 105-106).

19-24 septembre : le festival Settembre Musica de Turin est consacré à Xenakis. À cette occasion, publication sous la direction d’Enzo Restagno d’un livre contenant un long entretien avec le compositeur et d’articles portant sur ses œuvres (Xenakis, E. Restagno ed., Turin, EDT/Musica, 1988, 315 p.).

1989

Janvier : Patrick Fleury  consacre sur France Musique quatre émissions hebdomadaires à Xenakis : « Déterminisme et libre-arbitre », « Masses et raréfaction », « Rationalisme et intuition », « Temps et hors-temps ».

1er avril : création de Voyage absolu des Unari vers Andromède, réalisé au CEMAMu, au temple Kamejama Honyokuji d’Osaka, dans le cadre de l’Exposition internationale des cerfs-volants.

26 avril : création de Échange à Amsterdam par Harry Sparnaay et l’Asko Ensemble dirigé par David Porcelijn.

Xenakis est nommé docteur honoris causa de l’université d’Édimbourg et membre étranger de l’Académie Royale de Suède.

18 mai : création d’Épicycle par Rohan de Saram et l’Ensemble Spectrum dirigé par Guy Protheroe, dans le cadre du Greek Festival de Londres.

17 septembre : création de Oophaa au Festival d’automne de Varsovie par Elizabeth Chojnacka et Sylvio Gualda.

20 octobre : création à Paris de Okho à l’Opéra-Comique par le Trio Le Cercle dans le cadre du Festival d’Automne.

1990

Avril : Xenakis est Distinguished Resident à l’université de Californie à San Diego. Dix-neuf de ses œuvres sont données en concert par les étudiants.

27 avril : création de Tetora par le Quatuor Arditti au Festival Wittener Tage für Neue Kammermusik.

24 juin : création à Londres, au Festival Almeïda, de Knephas par le New London Chamber Choir dirigé par James Wood.

Xenakis est nommé professeur émérite de l’université Paris I - Sorbonne.

9 octobre : création de Tuorakemsu à Tokyo par l’Orchestre symphonique Shinsei, dirigé par Hiroyuki Iwaki, pour le soixantième anniversaire de Toru Takemitsu.

7 décembre : création de Kyania à Montpellier par l’Orchestre philharmonique de Montpellier dirigé par Zoltán Peskó.

 
Haut de page